une prise de rendez-vous silencieuse

BANQUES CENTRALES

 

20.10.16 - Draghi: une prise de rendez-vous silencieuse

 

 

 

 

 

 

- Mes contributions n'engagent que moi et ne reflètent pas

les opinions de la société Riches Flores Research -

 

 

La conférence de presse de Mario Draghi de ce jeudi laisse très sceptique sur la future orientation de la politique monétaire de la Banque Centrale Européenne à quelques mois de la fin du programme (mars 2017) : le président de l’institution monétaire a exclu tout indice susceptible de nous éclairer sur ses futures possibilités.

 

Le seul point en surbrillance, reste effectivement le fait que l’arrêt du programme d’achat d’actifs ne se fera pas de façon brutale, ce qui revient en fait à dire que le recours au Tapering se fera bel et bien.

 

Par ailleurs, la retenue optée par Mario Draghi accentue le caractère particulier de son allocution : alors que l’heure vient à l’éclairage, ce dernier a laissé entendre « qu’aucune discussions » n’avaient eu lieu sur des sujets cruciaux comme le prolongement du Quantitative Easing ou encore les rumeurs de tapering de la part d’officiels de la BCE.

 

Bien que les futures prévisions économiques de décembre (croissance et inflation) soient primordiales pour la prise de décision, le flou laissé par M. Draghi jette un froid. Ceci laisse à penser que les sujets liés à toute accentuation du programme d’achats auraient créé certaines distorsions au sein même du conseil des gouverneurs.

 

Ces distorsions peuvent être compréhensibles si l’on tient compte, par exemple, de la rareté des titres sur le marché secondaire obligataire suite au programme, les inégalités que ce dernier aurait engendré, ou encore les bonnes prévisions d’inflation pour les mois à venir compte tenu des effets de base positifs liés à la forte baisse du pétrole en fin d’année dernière.

 

« Looking ahead, on the basis of current oil futures prices, inflation rates are likely to pick up over the next couple of months, in large part owing to base effects in the annual rate of change of energy prices. Supported by our monetary policy measures and the expected economic recovery, inflation rates should increase further in 2017 and 2018. » Mario Draghi, 20/10/2016

 

Un rendez-vous particulièrement timide semble avoir été annoncé par Mario Draghi, la question étant de savoir dans quel sens se dirigeront ces décisions le 8 décembre prochain. Plusieurs hypothèses restent sur la table :

 

- Une extension du QE au-delà de mars 2017 ;

 

- L’annonce d’un tapering après mars 2017 (faible probabilité d’occurrence mais une possibilité à ne pas exclure toutefois)

 

- Une augmentation du montant d’achat mensuel (faible probabilité d’occurrence compte tenu des débats suscités, notamment sur les effets raretés) ;

 

- Une baisse supplémentaire de la facilité de dépôt (très faible probabilité d’occurrence, mais aucune porte fermée sur une baisse supplémentaire de l’ensemble des taux directeurs) ;

 

- Des ajustements techniques (très forte probabilité d’occurrence (notamment l’élargissement de la clause d’emprise maximale par souche, le retrait de la clé de capital sur lequel est basé le montant d’achat de titres par pays éligible ou encore la suppression du seuil d’achat au-dessus de la facilité de dépôt)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

source: Bloomberg

 

En somme, l’hypothèse émise sur « l’avancée des banques centrales à reculons » pourrait bien se confirmer. Alors que la FED tente tant bien que mal de tâter le terrain pour une hausse des taux avant la fin de l’année, la BCE pourrait se retrouver très rapidement dans une situation similaire, notamment dans un contexte où les futures tendances d’inflation en zone euro pourrait donner une fausse lueur d’espoir et par conséquent, accentuer des débats pour le moins houleux intra-BCE.

 

 

 

Zohra Oualid

@Zohra_1992

 

 

 

 

 

 

Zohra Oualid

 

Continuez à me suivre sur les réseaux sociaux.

Avertissement

Mes contributions ainsi que mes opinions n'engagent que moi et ne reflètent pas celles de la Banque de France, de Standard & Poor's ou de la société Riches Flores Research

Contactez-moi

Pour toutes remarques et/ou suggestions merci de bien vouloir utiliser le forumulaire de contact ou de m'écrire à cette adresse :

Copyright @ All Rights Reserved